Menu de navigation+

Le bouffon du président

Théâtre

2015 « LE BOUFFON DU PRÉSIDENT »

Avec Franck de LAPERSONNE, Michel GUIDONI, Cécile De MENIBUS, Fabienne CHAUDAT, Frédéric BODSON

Mise en scène par Olivier LEJEUNE.

Une pièce de, et mise en scène par : Olivier Lejeune
Assistant mise en scène : Cyril Lejeune
Musique : Raphaël Sanchez
Décor : Pauline Lejeune
Avec la participation vidéo de Sandrine Corman et Youssef Akabli
* Tournées : Production Les Grands Théâtres
* Productions pour Paris : Les Grands Théâtres, LCJ Productions, Olivier Lejeune Production

 

 

 

 

Un politicien se venge d’un comique qui le ridiculise à outrance.
Jerry Guillos, l’humoriste français numéro un, réputé pour ses provocations corrosives a été engagé pour une soirée privée par Roseline Favel, organisatrice d’événements. Notre star du rire découvre avec effarement l’endroit du gala: la cave d’une auberge désaffectée en pleine nature hostile. Et pour couronner le tout, il doit jouer pour un seul spectateur, le « client » qui l’a acheté. Mû d’un mauvais pressentiment, Jerry tente d’annuler sa prestation. En vain. L’arrivée d’une jeune et ravissante Sophie, en emplacement de son régisseur mystérieusement volatilisé, finit par convaincre ce séducteur patenté d’honorer ce contrat très
bien payé. Le piège va se refermer. Jerry, aveuglé par les projecteurs, attaque son show face à ce spectateur invisible. Et comme à son habitude, il descend en flammes sa tête de turc favorite, François Nicoly, le précédent président de la république. Son pectateur ne riant à aucune de ses vannes, il arrête son show pour se retrouver avec stupeur face à… François NICOLY. Qui n’a jamais digéré d’être sans cesse ridiculisé, voire diffamé, par Jerry. Il le tient même en partie responsable de sa défaite aux ernières présidentielles. Le politicien n’a qu’un but : faire souffrir Guillos autant en une nuit que lui même a souffert pendant des années. D’où un duel cinglant entre les deux hommes, une vengeance diabolique… à laquelle est mêlé Pierre, un fantôme du passé. Un « Limier » version comique. Est-il raisonnable de voir la paille dans l’oeil du voisin alors qu’on a une charpente dans le sien ? Un comique peut-il tout se permettre ? Un politicien peut-il clouer le bec définitivement un amuseur qui se fout de sa gueule ? Qui rira le dernier ? Suspense !

 

LA BANDE ANNONCE DU SPECTACLE

LE TEASER DU SPECTACLE